La cuve de l’EPR ne doit pas être mise en service ! Quatre associations déposent un recours devant le Conseil d’État

Le Réseau “Sortir du nucléaire“, Greenpeace France, le CRILAN et Stop EPR-Ni à Penly ni ailleurs déposent aujourd’hui un recours devant le Conseil d’État pour faire annuler l’autorisation de mise en service de la cuve de l’EPR de Flamanville délivrée par l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN). Une autorisation qui n’aurait jamais dû être accordée Dès 2005, l’ASN a alerté Areva NP (maintenant Framatome) et EDF des mauvaises pratiques qui régnaient à l’usine de Creusot Forges. Ignorant ces avertissements, Areva NP y (…)


Nos communiqués de presse

/

CONTINUER À LIRE

Programmation pluriannuelle de l’énergie : Emmanuel Macron veut maintenir la France dans l’impasse nucléaire !

Emmanuel Macron vient d’exposer les grandes orientations de la Programmation Pluriannuelle de l’Énergie. Présentés comme ambitieux et pragmatique, ses projets constituent en réalité une nouvelle reculade, qui font fi du risque nucléaire comme des réalités économiques. Le Réseau “Sortir du nucléaire“ dénonce la proposition de prolonger de nombreux réacteurs au-delà de leur durée de fonctionnement initialement prévue. Il dénonce également l’appel à des projets de « nouveau nucléaire » d’EDF SA, qui prolongerait (…)


Nos communiqués de presse

/

CONTINUER À LIRE

Fuites massives à la centrale nucléaire de Fessenheim : la cour d’appel confirme la condamnation d’EDF

Début 2015, la centrale de Fessenheim avait dissimulé l’ampleur d’une fuite de 100 m3 d’eau sur le réacteur n° 1, qui avait endommagé des équipements et imposé un arrêt d’urgence. Pour le relancer au plus vite, EDF s’était contentée de réparations effectuées à la va-vite qui avaient débouché sur une nouvelle fuite. Suite à la plainte déposée par 5 associations, le tribunal de police de Guebwiller avait sanctionné EDF le 8 mars 2017. EDF avait alors interjeté appel. Ce 21 novembre 2018, la cour d’appel de Colmar (…)


Nos communiqués de presse

/

CONTINUER À LIRE

Scénarios nucléaires dans la Programmation Pluriannuelle de l’Énergie : le gouvernement procrastine et cède aux caprices d’EDF

L’AFP vient de dévoiler trois scénarios concernant la réduction du nucléaire dans la Programmation Pluriannuelle de l’Énergie (PPE). Du plus « ambitieux » au plus extrême, ces trois scénarios aboutissent tous à une inacceptable prolongation du risque nucléaire. Le Réseau “Sortir du nucléaire » appelle à se mobiliser pour empêcher ce risque imposé. Alors qu’énormément de retard a déjà été pris pour réduire la part du nucléaire et que la fin de vie des réacteurs se rapproche , les trois scénarios étudiés par le (…)


Nos communiqués de presse

/

CONTINUER À LIRE

Contrôles judiciaires contre les opposant.e.s au projet Cigéo à Bure : la Coordination Stop Cigéo et le Réseau « Sortir du nucléaire » dénoncent une atteinte grave aux libertés fondamentales

Le 14 novembre 2018, la Cour de Cassation examinera le recours formulé par 5 opposant.e.s au projet Cigéo contre leur scandaleux placement sous contrôle judiciaire. Celui-ci fait suite à une mise en examen pour « association de malfaiteurs » en juin 2018. Nous dénonçons ici un dispositif contraire aux libertés fondamentales, qui vise à paralyser tout un mouvement de lutte, celui d’opposition à un mégalomaniaque projet de l’industrie nucléaire, dont les travaux menacent de commencer à tout moment. Le (…)


Nos communiqués de presse

/
,

CONTINUER À LIRE

En catimini, EDF acquiert des terrains près des centrales pour continuer la fuite en avant dans le nucléaire !

Pendant que le gouvernement procède aux derniers arbitrages sur la Programmation Pluriannuelle de l’Énergie (PPE), le groupe EDF SA, sans attendre, est en train d’acheter massivement des terrains à proximité des centrales nucléaires en vue de nouveaux projets. Le Réseau “Sortir du nucléaire“ appelle à faire barrage à cette fuite en avant. Alors que la PPE n’est pas encore rendue publique et que des « documents de travail » au statut inconnu évoquent des projets aussi dangereux que profondément (…)


Nos communiqués de presse

CONTINUER À LIRE

Bure : des personnes opposées à Cigéo jugées sans avoir été averties de leur procès !

 Jusqu’où ira la répression ?

Ce mardi 16 octobre 2018, l’acharnement contre les opposant.e.s à Cigéo, ce projet d’enfouissement des déchets radioactifs les plus dangereux à Bure dans la Meuse, a franchi un nouveau cap. Alors que plusieurs devaient être jugées aujourd’hui à Bar-le-Duc, le tribunal a annoncé que deux autres personnes allaient être jugées pour leur participation, le 23 janvier 2017, au blocage non-violent d’un engin de chantier dans le Bois Lejus… sans qu’elles ne soient présentes à l’audience et, pour au moins une (…)


Nos communiqués de presse

/
,

CONTINUER À LIRE

L’Autorité de sûreté nucléaire valide la cuve de l’EPR : une logique dérogatoire inacceptable

Ce 10 octobre 2018, comme on pouvait le craindre, l’Autorité de sûreté nucléaire a accordé son feu vert à la cuve de l’EPR de Flamanville, à la condition qu’EDF change le couvercle d’ici 2024, effectue régulièrement des contrôles et mette en place un programme de suivi du vieillissement. Avant même d’avoir démarré, l’EPR devra donc être surveillé comme s’il s’agissait d’un réacteur déjà ancien. Cette surveillance ne compensera jamais les défauts de cette cuve, qui n’a pas été fabriquée dans les règles de l’art (…)


Nos communiqués de presse

/
,

CONTINUER À LIRE

Nouvelle perquisition illégale à Bure : jusqu’où va aller la répression ?

Lundi 8 octobre 2018, à 7h30 du matin, une quarantaine de gendarmes sont entrés dans la Maison de Résistance de Bure, sans sommation et après avoir fracassé la porte. Des personnes qui venaient juste de se réveiller ont été plaquées au sol. 
Malgré les demandes des habitant.e.s de la Maison, les gendarmes n’ont présenté aucun document justifiant cette perquisition. Après avoir pris les identités de plusieurs personnes et en avoir gardé trois menottées sans le moindre prétexte, ils sont repartis. C’est la (…)


Nos communiqués de presse

/
,

CONTINUER À LIRE

EDF ouvre la porte au public mais écarte ses contradicteurs… serait-ce donc que l’industrie nucléaire a quelque chose à cacher ?

Prière de ne pas confondre communication – propagande est un mot si déplaisant ! – et transparence ! Le samedi 15 septembre 2018, Journée du Patrimoine, deux militants antinucléaires habitant le Rhône et l’Ain, Brigitte Alban et Jean-Pierre Collet, n’ont pu visiter la Centrale nucléaire du Bugey dans l’Ain où une « journée porte ouverte » était organisée. Au dernier moment, l’exploitant nucléaire leur a signifié qu’ils ne pouvaient accéder au site sur injonction de la préfecture… Ces deux militants ont (…)


Nos communiqués de presse

/

CONTINUER À LIRE