Homo arbor inversa

« Homo arbor inversa » une illustration extraite de l’ouvrage Parvus Mundus de Laurentius Haechtanus, édité pour la première fois à Anvers en 1579, richement illustré par le graveur Gérard de Jode. On soupçonne les gravures et le texte d’être d’inspiration hermétique.

Parvus Mundus ed. 1644

« Homo arbor inversa », Μικροκόσμος Parvus mundus, édition 1644, p. 77.

« Omnis arbor quae non facit fructum bonum exciditur et in ignem mittitur », Bible Vulgate (Mathieu 7,19).

Ainsi un bon arbre fait de beaux fruits, et l’arbre pourri fait de mauvais fruits.
Un bon arbre ne peut pas porter de mauvais fruits ni un arbre pourri porter de beaux fruits.
Tout arbre qui ne fait pas de beaux fruits sera coupé et jeté au feu.
La Bible Nouveau Testament, Évangile selon Matthieu,  édition La Pléiade  VIII, 17-19.

Le poème en latin qui accompagne cette illustration nous fournit de plus amples explications :

L’homme est un arbre inversé : comme le dit Aristote, la tête de l’homme est comme la racine d’un arbre : d’elle dépend la prospérité de l’ensemble. Si la racine de l’esprit d’un homme est la sagesse, alors vide de mauvais fruit, il prospérera totalement.

Lien de l’article : https://krapooarboricole.wordpress.com/2018/02/08/homo-arbor-inversa/

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés